logo

Le domaine de la Berlotte – Yann SYMZAK

Production de pommes bio grâce à des auxiliaires de cultures inhabituels

20140407_151754Le domaine de la Berlotte se situe à quelques kilomètres de la ville de Sarrians (84) au coeur du comtat Venaissin à une altitude de 35 m, dans une zone de plaine. Après une formation initiale en chimie, Yann poursuit une formation agricole d’une année avant l’achat de l’exploitation en 2003. Il se lance alors dans la commercialisation en coopérative sous contrat « baby food ». En 2007, il convertit ses 20 hectares de Surface Agricole Utile (SAU) en agriculture biologique.

  • Assolement : 20 ha cultivés en bio dont 11 ha de pommiers, 2 ha de maraîchage et 7 ha de prairies. Production : 23 T de pommes/ha (moyenne sur 2 variétés : Golden et Elstar).
  • Cheptel en 2013 : 13 Brebis mère + suite (agneaux + béliers), 200 poules pondeuses, 2 Vaches laitières + suite (veaux et génisses), 3 truies plein air + suite (cochettes et verrat), 20 chevaux et poneys (en pension et en propriété)
  • Commercialisation : 20% en circuit court (marché, AMAP et magasin à la ferme et 80 % en circuits long (pommes industries) – Visitez le site en ligne www. http://www.berlotte.com

Pourquoi réaliser un diagnostic énergétique ?

Exploitation volontaire pour tester l’impact de la présence d’animaux dans les vergers. Action phare choisi par Bio de Provence avec pour objectif de réduire la pression phytosanitaire dans les vergers bio. Des diagnostics et simulations seront réalisés sur 5 exploitations en arboriculture, dans le cadre du projet de valorisation des bonnes pratiques initié par la Région PACA et l’ADEME, pour favoriser les pratiques économes en énergie sur les exploitations agricoles.

Etats des lieux – Le diagnostic

diagnostic-energie-domaine-de-la-berlotteElectricité : Ce poste représente une consommation d’environ 20 000 Kwh (205,78 GJ) par an. La consommation électrique est liée au fonctionnement de la chambre froide et du local de vente. La chambre froide est abritée du soleil, mais son isolation d’ensemble et surtout au niveau de la porte principal est améliorable. Pour le local de vente comme pour la chambre froide ce sont les ouvertures et fermetures régulières nécessaire au service de la clientèle qui occasionne le plus de consommation pour maintenir les températures.

Voir tous les résultats du diagnostic ENERGIE et GES et les pistes d’améliorations :
iconePDFTélécharger la fiche de diagnostic (PDF)

Didier Jammes
Chargé de mission agriculture, énergie et environnement. Il intègre Bio de Provence en 1999 comme responsable d’un projet de développement local dans le Parc Naturel Régional du Luberon. Il conduit des programmes sur l’agriculture biologique, l’eau, l’environnement et l’accompagnement à la conversion. Plus récemment, il était responsable du programme régional « AGIR - AGIR+ » sur le thème énergie et agriculture et élaborait des plans d’actions et dossiers de financement individuel pour les producteurs. Il animait et coordonnait le réseau de fermes en route vers l’exemplarité.
Téléphone : Email : Site web :