logo

En 2016, trois exploitations de lycées agricoles dans la démarche

Au cours de l’année scolaire 2016-2017, les établissements de formation de Carpentras, Aix-Valabre et Digne-Carmejane se lancent dans la démarche. Leurs exploitations bénéficient d’un diagnostic énergétique réalisée respectivement par Bio de Provence, la Filière cheval et la MRE.

Des diagnostics sur des systèmes de production différents:

Ces diagnostics permettent de travailler sur des systèmes de production très différents:

– le Domaine Louis Giraud de Carpentras en arboriculture, viticulture (de cuve, de table et de pépinières) et en grandes cultures,

-le domaine de Valabre à Gardanne en viticulture (de cuve) et en grandes cultures,

– la ferme expérimentale de Carmejane à Digne, en ovins viande (label agneau de Sisteron)

Une démarche en plusieurs étapes:

Suite à ces diagnostics, des interventions devant des classes de BTS ou  de bac Pro, permettront ensuite des échanges pour la recherche de pistes d’améliorations.

Pour Carpentras, ce travail se déroulera le 8 décembre 2016 avec une classe de Bac professionnel composée de nombreux élèves filles ou fils d’agriculteurs et désirant s’installer à leur tour.

Pour Aix-Valabre, la journée du 12 janvier 2017 permettra à l’équipe enseignants/formateurs/personnels de l’exploitation puis aux étudiants de BTS APV « agronomie-production végétale » de faire ce travail.

La date pour Carmejane reste à fixer.

Le CRIPT réalisera ensuite  posters, fiche de ferme exemplaire et portfolio en ligne.

Laëtitia est aujourd’hui chargée d’expérimentations et de missions environnementales (à mi-temps). Elle gère divers partenariats avec les chambres d’agriculture, CTIFL, CRIIAM Sud, IFV et autres structures du monde agricole. Dans le cadre de ses missions, elle participe à de nombreuses actions telles que : la valorisation des déchets de pépinières viticoles, des expérimentations autour de la réduction des intrants, des actions pour le maintien de la biodiversité, la réalisation d’itinéraires techniques en vue de l’élaboration du futur cahier des charges de pépinières viticoles bio, le développement du partenariat du Plan National Dépérissement Vignoble (Grenache/R110), la gestion optimisée de la ressource en eau, la participation au GIEE couverts végétaux et agroforesterie et pédagogie au sein du campus.

Leave a Reply

*