logo

Améliorer le bilan net des émissions de GES

L’agriculture peut participer à l’amélioration du bilan net des émissions de GES sur quatre plans :

  • la réduction des émissions de protoxyde d’azote  (N2O, puissant gaz à effet de serre produit par la transformation des engrais ou des déjections animales dans les sols cultivés) et de méthane (CH4, gaz à effet de serre provenant notamment des élevages) ;
  • le stockage de carbone dans les sols et dans la biomasse ;
  • l’économie et la production d’énergie à partir de biomasse (agrocarburants, biogaz qui réduisent les émissions en se substituant aux énergies fossiles) ;
  • la production de matériaux à partir de la biomasse.

Pour en savoir plus:un dossier de juillet 2013

http://institut.inra.fr/Missions/Eclairer-les-decisions/Etudes/Toutes-les-actualites/Etude-Reduction-des-GES-en-agriculture

ressourcesINRA

Françoise est aujourd'hui DGER/animateur réso'them transition agro-écologique de l'enseignement agricole / agriculture biologique-FORMABIO. Elle a été pour l'IRAEE chargée de mission Agriculture Durable-Développement et référente «enseigner à produire autrement». Françoise est professeur certifiée de l’enseignement agricole en biologie-écologie. Dans différentes formations, elle a participé à de nombreux travaux pédagogiques mettant en relation les problématiques environnementales et les pratiques agricoles. Formée aux diagnostics DIA’TERRE et DIALECTE, et à l’AGRO-ECOLOGIE, elle a accompagné les établissements et leur exploitation vers la transition agro-écologique.