logo

Découverte de l’agroforesterie verger-maraîchage

Le 26 janvier dernier une journée d’échange à la ferme sur l’agroforesterie à eu lieu dans le Vaucluse.

La journée s’inscrivait dans le cadre du projet SMART 2014-2016 (Systèmes Maraîchers Agroforestiers, pour la production de Références Technico-économiques) et du cycle de formation-visite-échange au sein du réseau de praticiens de l’agroforesterie.
L’objectif de la journée était de partager les retours d’expérience de deux agriculteurs installés en agroforesterie verger-maraîchage : Nicolas BORDE, maraîcher à Pernes les Fontaines (84), et Nicolas VERZOTTI, maraîcher au Thor (84).

Ferme des PossibP1010383les, chez Nicolas BORDE, à Pernes-les-Fontaines (84)

Nicolas s’est installé sur des terrains familiaux en 2014, après des études et plusieurs années de travail dans le commerce au cours desquelles il juge « après perdu le sens de ce qu’il faisait ». Peu compatible avec ses attentes, il quitte son travail et créé Coop Alternatives, société de gestion durable des entreprises, avec laquelle il est
encore en lien malgré son actuel métier de paysan. Il décide ensuite de prendre une année « au vert »
dans la Drôme pour concevoir avec sa femme le projet de la Ferme des Possibles.

L’agroforesterie lui apparaît alors comme une évidence dans l’optique de retourner sur les terrains familiaux à Pernes : l’arbre apparaît comme un levier intéressant pour lutter contre le vent fort localement, alors qu’il permet aussi de limiter l’ensoleillement très fort qui peut parfois être une contrainte de plus en plus forte en maraîchage méditerranéen…

Ferme du Colibri, chez Nicolas Verzotti, Le Thor (84)

La ferme de Nicolas Verzotti a été conçue il y a 4 ans. Il est double actif, professeur de musique et maraîcher,
ce qui d’après lui permet une certaine audace. C’est aussi un gage de sérénité dans son métier de producteur.
Le choix de l’agroforesterie s’est fait selon plusieurs critères :
– le climat : la ferme est située dans une zone très ventée. La disposition est-ouest des parcelles doit
permettre de limiter les dégâts sur ses parcelles
– le sol : argilo-limono-sableux, très facile à travailler avec du petit matériel

Lire le descriptif complet en téléchargeant le document : CR Journée découverte agroforesterie 26.01.2016

Retrouvez toutes les journées de visite et de formation passées sur le thème de l’arbre et de l’agroforesterie sur : www.civampaca.org

Retrouvez toutes les infos sur le projet SMART : http://www.agroforesterie.fr/SMART/smart-agroforesterie-maraichage-le-projet.php

Retrouvez de nombreuses ressources sur : http://ad-mediterranee.org/RessourcesAgroforesterie

Responsable du pôle Agro-environnement, Énergie, Climat. Il intègre Bio de Provence Alpes Côte d'Azur en 1999 comme responsable d’un projet de développement local dans le Parc Naturel Régional du Luberon. Il conduit des programmes sur l’agriculture biologique, l’eau, l’environnement et l’accompagnement à la conversion. Plus récemment, il était responsable du programme régional « AGIR - AGIR+ » sur le thème énergie et agriculture et élaborait des plans d’actions et dossiers de financement individuel pour les producteurs. Il animait et coordonnait le réseau de fermes en route vers l’exemplarité. Aujourd'hui il anime et coordonne des projets en lien avec la transition climatique tant sur la qualité de l'air, que la réduction de l'intensité énergétique ou encore le stockage carbone dans les sols agricoles.