logo
MERCI!
MERCI!

Dernières publications


 
4 pour 1000 / Qualité du sol / Viticulture
Méthode d’Estimation des Restitutions par les Cultures Intermédiaires ou comment démontrer l’intérêt agronomique, économique et environnemental d’un couvert végétal. Cette méthode permet d’estimer les teneurs N, P, K, S et Mg ...
Lire la suite
Valorisation des déchets de pépinières viticoles
Valorisation des déchets de pépinières viticoles

Dernières publications


 
Qualité de l'air / Viticulture
L’enquête menée auprès du syndicat des pépiniéristes viticoles du Vaucluse: https://www.jediagnostiquemaferme.com/enquete-realisee-aupres-des-adherents-du-syndicats-des-producteurs-de-bois-et-plants-de-vigne-en-vaucluse/ concluait sur, entre autres, ...
Lire la suite
Guide de conception d’une serre bioclimatique
Guide de conception d'une serre bioclimatique

Dernières publications


 
Autonomie alimentaire / Bâtiments et éco-construction / changement climatique / Economies d’énergies et GES / Maraîchage / Serre chauffée
Ce guide a été réalisé pour répondre aux interrogations des agriculteurs. Il vise à aider l’exploitant à la fois dans la conception de sa serre mais également dans sa construction. Pour cela, il fournit un éclairage sur les différentes caractéristiques te ...
Lire la suite
Appel à projets : «Investissements dans la performance énergétique dans les exploitations agricoles » clôture au 30 mars 2021
Appel à projets : «Investissements dans la performance énergétique dans les exploitations agricoles » clôture au 30 mars 2021

Dernières publications


 
Aides financières / changement climatique / diaterre / Economies d’énergies et GES / Energies renouvelables / Le diagnostic énergétique / Non classé
L’appel à projet du dispositif 4.1.3 « investissements dans la performance énergétique dans les exploitations agricoles » se clôture au 30 mars 2021 et il n’y aura pas d’autres possibilités de dépôt pour cette année. La mesure vise à soutenir des ...
Lire la suite
Enquête réalisée auprès des adhérents du Syndicats des producteurs de Bois et plants de Vigne en Vaucluse
Enquête réalisée auprès des adhérents du Syndicats des producteurs de Bois et plants de Vigne en Vaucluse

Dernières publications


 
changement climatique / Qualité de l'air / Viticulture
Gérard Gazeau et Valérie Sévenier – Décembre 2020 Introduction L’activité des pépiniéristes du Vaucluse produit chaque année une grande quantité de déchets : les déchets de chicotage et les écarts de tri. Le chicotage est la préparation des po ...
Lire la suite
Fiche synthétique essai alternative aux brulages des déchets de pépinières viticoles
Fiche synthétique essai alternative aux brulages des déchets de pépinières viticoles

Dernières publications


 
4 pour 1000 / changement climatique / Qualité de l'air / Viticulture
Les déchets de pépinières, volumineux sont à valoriser plutôt qu’à brûler ! Le syndicat des pépiniéristes du Vaucluse et la Chambre d’Agriculture du Vaucluse travaillent depuis plusieurs années pour aider la filière à trouver des alternatives aux ...
Lire la suite
Révision du Plan de Protection de l'Atmosphère des Bouches-du-Rhône

Dernières publications


 
Qualité de l'air / Thématiques / Vie du réseau
Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) est un plan d’actions mis en place par le préfet qui vise à définir les mesures à prendre localement pour se conformer aux normes de la qualité de l’air. Le contenu du PPA est réglementaire et sa mise en a ...
Lire la suite
Report de la visite de ferme à Fontvieille, de prochaines visites de fermes organisées bientôt…
Report de la visite de ferme à Fontvieille, de prochaines visites de fermes organisées bientôt...

Dernières publications


 
Arboriculture / changement climatique / Complémentarité élevage-culture / Filières / Ressources / Thématiques / Vie du réseau
Bonjour à toutes et à tous, Nous avons récemment communiqué au sujet d’une visite de ferme sur les poules sous oliveraie (annoncée au départ pour le 03/12/2020 à Fontvieille), qui doit être reportée et nous vous fournirons la prochaine date dès que ...
Lire la suite

En France, le secteur agricole assure 20% de la production d’énergies renouvelables. Sur la base des scénarios prospectifs de l’Ademe, de négaWatt et de Solagro, le rapport del’Office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)  indique que « cette production est amenée à croître de manière rapide pour atteindre l’objectif de la neutralité carbon en 2050. »

L’agriculture face au défi de la production d’énergie est au coeur des préoccupations de Solagro depuis sa création. Ce sujet est en effet à la croisée des activités portées par l’association et de l’accompagnement qu’elle propose pour œuvrer en faveur des transitions énergétique, agroécologique et alimentaire.

Le récent rapport d’information sur l’agriculture face au défi de la production d’énergie, produit par l’Office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a pu se nourrir de ces travaux. Jean-Luc Fugit, député et Roland Courteau, sénateur en sont les rapporteurs. Christian Couturier, Directeur de Solagro et Michel Duru, Directeur de recherche à l’INRA et Administrateur à Solagro ont été auditionnés pour y contribuer.

En France, le secteur agricole assure déjà 20% de la production d’énergies renouvelables. Sur la base des scénarios prospectifs de l’Ademe, de négaWatt et de Solagro, le rapport indique que « cette production est amenée à croître de manière rapide pour atteindre l’objectif de la neutralité carbon en 2050. ». Il mise sur le développement conjoint nécessaire des deux activités agricole et énergétique.

La méthanisation, une priorité

Le développement de la méthanisation dans les exploitations est l’une des grandes orientations proposées par ce rapport. Il défend une méthanisation de qualité assurant :

– « la traçabilité des intrants dans les méthaniseurs pour garantir leur pouvoir méthanogène ainsi que la bonne qualité des digestats en vue de leur épandage »

– une vigilance accrue sur « la qualité des installations par un suivi régulier des contrôles de sécurité ponctuels »

Au-delà du label Qualimétha®, créé en janvier par l’Association Technique Énergie Environnement (ATEE) pour attester de la qualité du travail de conseil et d’accompagnement des acteurs de la méthanisation, la filière a également besoin que les organes de contrôle et de suivi aient suffisemment de moyens pour jouer leur rôle et garantir la bonne utilisation des équipements.

En savoir plus sur la méthanisation

Le stockage des énergies renouvelables

L’enjeu du stockage des énergies renouvelables, en particulier celles variables comme le photovoltaïque et l’éolien, constitue un autre point important de ce rapport. Dans ce domaine, des projets de recherche et d’innovation portant sur des vecteurs énergétiques comme l’hydrogène ou le « power to gas » continuent de se développer.

Dès 2014, Solagro asistait la conception du premier pilote de « power-to-gas » français, sur le site de l’AFUL Chantrerie à Nantes. Les recherches sur les  faisabilité technico-économqiue se poursuivent.

En savoir plus sur le « power to gas »

L’agrivoltaïsme

Toutes les potentialités de production d’énergies renouvelables dans le secteur agricole sont à étudier et la synergie entre des projets agricoles et l’installation de panneaux photovoltaïques constitue une piste. Ce couplage peut par exemple permettre à des surfaces délaissées de retrouver un usage agricole. L’objectif de l’agrivoltaïsme n’est pas de soustraire des terres agricoles à leur vocation de production alimentaire mais bien de faire co-exister deux activités.

En savoir plus sur l’agrivoltaïsme

Le rôle essentiel de l’éolien

Sur la question de l’éolien terrestre, les modalités de soutien sont modifiées régulièrement pour s’ajuster aux réalités économiques de la filière. Le rapport propose d’engager une réflexion sur les aides versées. Néanmoins, les deux rapporteurs en proposent une argumentation différente.

Pour Jean-Luc Fugit, « Il n’est […] pas sûr qu’il soit pertinent d’accroître les soutiens à la filière de l’éolien terrestre, celle-ci étant déjà largement développée en France et ayant bénéficié de soutiens très importants au cours des 20 dernières années. »

Mais selon Roland Courteau, « nous sommes en retard en matière d’énergies renouvelables, et nous devons accélérer notre transition énergétique. Or les énergies éoliennes et solaires permettent d’augmenter de manière significative, la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique. » Solagro partage cet avis et face aux offensives multiples contre l’éolien, il semble important de réaffirmer son rôle essentiel et la nécessité du soutien public.

Et le bois énergie ?

Si elle n’est pas abordée dans ce rapport, la question du bois énergie mérite pourtant un intérêt particulier. Première source d’énergie renouvelable en France, elle provient aussi en partie de la forêt paysanne et des haies.

Les filières haies-bois peuvent désormais être certifiées par un label, le label Haie déposé par l’AFAC Agroforesteries. Il encadre la mobilisation du bois hors-forêt en exigeant une origine tracée et locale du bois et garantissant une ressource durable sans surexploitation. 

Pour les agriculteurs gestionnaires de haies, le label participe à donner une valeur économique au bois. Il répond au double objectif de produire du bois énergie et du bois d’œuvre avec les garanties d’une ressource renouvelée et d’un maintien des paysages bocagers durables et fonctionnels.

En image

Les principales orientations de ce rapport de l’OPECST sur l’agriculture face au défi de la production d’énergie sont résumées en image.

Cliquer pour agrandir

Voir le rapport complet de l’OPECST

Voir la synthèse en 4 pages

Solagro travaille sur toutes ces questions, tant en amont, en recherche (au sein de l’activité bioéconomie) que sur le terrain en faisant de l’ingénierie et en accompagnant les porteurs de projets (au sein des activités agriculture-énergie-climat, méthanisation, stratégies territoriales…) mais aussi en dispensant des formations.

Jean-Luc BOCHU
Jean-Luc Bochu est chargé de mission agro-environnement à Solagro. Ingénieur agronome de formation, Jean-Luc Bochu est un expert reconnu nationalement sur l’énergie et les GES en agriculture. Responsable de la création et de la maintenance de plusieurs outils de diagnostic dédiés au secteur agricole: les outils de diagnostic Planete, Dia’terre® et ACCT sont largement le fruit de son expertise. Il a accompagné des collectivités dans l’élaboration d’un état des lieux de leurs secteurs agricoles, ainsi que dans la mise en place de plans d’action.
Téléphone : Email : Site web :