logo

L’IRAEE pour enseigner à produire autrement en PACA

L’enseignement agricole de la région participe à l’IRAEE. Il joue un rôle transversal  en travaillant avec toutes les structures partenaires pour enseigner à produire autrement.

En formation, élèves, étudiants et apprentis, qui deviendront  exploitants agricoles ou salariés du monde agricole, travaillent sur  les pratiques économes en énergies.   Ils sont ainsi sensibilisés au problème du changement climatique suite aux  émissions de GES en agriculture. La participation à ce réseau de conseil permet de multiplier et d’enrichir les échanges entre les apprenants, les enseignants-formateurs, les agriculteurs, et les structures de développement agricole. Ces activités pédagogiques  entrainent questionnements et analyses critiques, pour « enseigner à produire autrement ».

 Les démarches pédagogiques  en 2014 et 2015:

1486755_3783544004274_426682380_nDes apprentis en formation de Carpentras et de Gap, ont visité un centre équestre ayant réalisé de nombreuses améliorations, après un diagnostic énergétique  par la filière cheval.  Installation de panneaux photovoltaïques, production de foin pour l’alimentation des chevaux et récupération d’eau de pluie permettent des réductions de consommation d’énergie. Puis, en décembre 2014, un travail plus approfondi aux écuries Aurabelle, a permis l’analyse du diagnostic DIA’TERRE. Des améliorations ont été proposées au propriétaire. Celui-ci a pu alors réagir et apporter des compléments d’informations.

 

 

Vignoble enherbé

Des étudiants en BTS production horticole à orientation AB ont travaillé avec Bio de Provence chez un agriculteur ayant introduit des animaux dans ces vergers. Les diagnostics DIA’TERRE et DIALECTE réalisés par Bio de Provence  ont permis la mise en évidence les atouts et les contraintes de ce système de production. Ils ont ensuite travaillé sur des pistes d’amélioration pour diminuer les consommations énergétiques et l’impact sur le changement climatique.

 

Au lycée de Valabre, après des visites de fermes exemplaires avec la MRE, les élèves de bac techno STAV ont travaillé sur des projets agro-écologiques pour l’exploitation de leur établissement.

  Des étudiants en BTS GPN (Gestion et Protection de la nature) ont visité deux fermes exemplaires, accompagnés par Bio de Provence et la chambre d’agriculture 13 :

BTS GPN Valabre chez Millet – la ferme d’un maraicher en BIO réalisant des économies d’énergie grâce à une chambre froide bien isolée,

-la ferme d’un céréalier ayant modifié son système de production pour diminuer sa consommation d’engrais azotés .

Enseigner pour des économies d’énergie et pour sensibiliser au changement climatique:

Des étudiants ont également participé à un atelier organisé dans le cadre des rencontres régionales de la plateforme régionale de concertation en Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD). Cet atelier a permis des échanges avec des associations intervenant sur les territoires.

De plus, deux étudiantes ont  réalisé  une vidéo  dans le cadre de  leur  projet d’initiative et de communication (PIC) .

Voir les actions de 2014 sur: le site de l’enseignement agricole, pour « enseigner à produire autrement » : Education au développement durable dans le cadre du programme de valorisation  des bonnes pratiques énergétiques,

En 2015, après des visites de fermes exemplaires, des élèves et apprentis des lycées de l’Isle sur la Sorgue, d’Orange et de Gap, ont étudiés les diagnostics DIA’TERRE. Ces diagnostics ont été réalisés respectivement par la chambre d’agriculture 13, la chambre 84 et la MRE sur les exploitations de leurs établissements. Ces études leur ont permis de déterminer les atouts et les faiblesses de ces exploitations, avant de proposer des pistes d’amélioration.

 

 

Françoise est aujourd'hui DGER/animateur réso'them transition agro-écologique de l'enseignement agricole / agriculture biologique-FORMABIO. Elle a été pour l'IRAEE chargée de mission Agriculture Durable-Développement et référente «enseigner à produire autrement». Françoise est professeur certifiée de l’enseignement agricole en biologie-écologie. Dans différentes formations, elle a participé à de nombreux travaux pédagogiques mettant en relation les problématiques environnementales et les pratiques agricoles. Formée aux diagnostics DIA’TERRE et DIALECTE, et à l’AGRO-ECOLOGIE, elle a accompagné les établissements et leur exploitation vers la transition agro-écologique.

Leave a Reply

*