logo
Prairie de fauche d’une exploitation caprine, fromagère, fermière
Prairie de fauche d’une exploitation caprine, fromagère, fermière

Dernières publications


 
4 pour 1000 / Elevage laitier / Elevage viande / Filières / Qualité du sol / Ressources / Thématiques
C’est dans le cadre de l’expérimentation 4/1000 menée par l’iRAEE sur 6 parcelles agricoles de Provence-Alpes-Côte d’Azur (dont un centre équestre et une parcelle d’établissement de l’enseignement agricole) qu’est présentée cette parcelle. Référence d ...
Lire la suite
Améliorer la vie du sol avec le retour de la matière organique
Améliorer la vie du sol avec le retour de la matière organique

Dernières publications


 
4 pour 1000 / Arboriculture / Filières / Qualité du sol / Ressources / Thématiques
Présentation du Domaine des Possibles à Pélissane. Guillaume Bastard, oléiculteur a pour objectif de remettre en production des oliveraies abandonnées, en suivant les principes de l’agroforesterie et de la biodynamie. Suite aux choix de Guillaume, il lui a ...
Lire la suite
Auto-production d’aliment volaille à la ferme : visite de la ferme de Sylvie Imbert
Auto-production d'aliment volaille à la ferme : visite de la ferme de Sylvie Imbert

Dernières publications


 
changement climatique / Complémentarité élevage-culture / Elevage viande / Filières / Ressources / Thématiques / Vie du réseau
A vos agendas ! Le mercredi 7 octobre 2020 à 14h aura lieu la 10ème visite de notre cycle de découverte de fermes engagées et innovantes en région PACA. Organisées par l’association Bio de Provence-Alpes-Côte d’azur, ces visites tournent autou ...
Lire la suite
AgriAdapt – Un webinaire sur l’adaptation des exploitations au changement climatique
AgriAdapt - Un webinaire sur l'adaptation des exploitations au changement climatique

Dernières publications


 
changement climatique
Le jeudi 23 avril 2020 de 10h00 à 12h00, Nicolas METAYER et Sylvain DOUBLET, agronomes à Solagro, vous présenteront les résultats finaux du projet AgriAdapt. Ce webinaire s’adresse à tous les acteurs agricoles qui souhaitent découvrir ou approfondir ...
Lire la suite
La biodiversité fonctionnelle : services agro-écologique et économique, le projet SAE²
La biodiversité fonctionnelle : services agro-écologique et économique, le projet SAE²

Dernières publications


 
Biodiversité / changement climatique / Filières / Grandes cultures / Qualité du sol / Thématiques / Vie du réseau
Partant du constat que la biodiversité est un atout pour l’agriculture et que l’agriculture est nécessaire pour la biodiversité, le projet SAE² (service agroécologique et économique) a pour objectif d’évaluer la biodiversité fonctionnelle sur les exploita ...
Lire la suite
Quelles sont les bonnes pratiques pour cultiver un air de qualité ?
Quelles sont les bonnes pratiques pour cultiver un air de qualité ?

Dernières publications


 
Filières / Qualité de l'air / Ressources / Thématiques
Zoom sur le brûlage à l’air libre et les émissions ammoniacales En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, 47% de la population est exposé à des concentrations de particules PM10 supérieures aux normes sanitaires, et 85% des émissions d’ammoniac régionales prov ...
Lire la suite
Serres agricoles bioclimatiques
Serres agricoles bioclimatiques

Dernières publications


 
Bâtiments et éco-construction / Economies d’énergies et GES / Maraîchage / Serre chauffée
Le Geres diffuse depuis 2004 des serres agricoles bioclimatiques, appelées aussi serres solaires passives, dans les régions froides d’Asie Centrale. Depuis 2012, Agrithermic et le RATHO/ASTREDHOR développent des techniques bioclimatiques adaptées au contex ...
Lire la suite
Réduire la fertilisation azotée et augmenter le taux de matière organique
Réduire la fertilisation azotée et augmenter le taux de matière organique

Dernières publications


 
4 pour 1000 / Filières / Grandes cultures / Qualité du sol / Thématiques
Présentation de la parcelle en grandes cultures à Gordes C’est dans le cadre de l’expérimentation 4/1000 menée par l’iRAEE sur 6 parcelles agricoles de Provence-Alpes-Côte d’Azur (dont un centre équestre et une parcelle d’établissement de l’enseignem ...
Lire la suite

Le lombricompostage est la transformation d’un fumier en amendement organique par l’action des vers composteurs introduits.

Processus du lombricompostage pour le fumier équin

La première étape consiste en un précompostage. Pendant cette phase de 3 semaines, le fumier est stocké en tas et réalise la phase thermophile du compostage : il y a destruction des germes pathogènes, désodorisation du fumier et réduction partielle du volume (environ 25%). Dans les cas de fumiers trop pailleux, il peut y avoir une étape de broyage. Quoiqu’il en soit, il y aura une étape d’humidification si le fumier est trop sec, c’est-à-dire à moins de 60% d’humidité.

migration fumier equinIl y a ensuite deux techniques pour l’inoculation des vers que sont la migration verticale et la migration horizontale. Les deux systèmes sont basés sur la reproduction des vers et sur leur attrait vers les zones riches en matières organiques pour aider leur reproduction. La technique de la migration horizontale demande moins d’infrastructures que celle de la migration verticale. lombricompostage pour fumier equinDans les deux cas, il n’y a pas de retournement d’andain contrairement au compostage classique. Le fumier est composté après trois mois et peut être récupéré grâce à un tamiseur.

Matériel utilisé

On distingue deux types de vers que sont :

  • Les vers de fumier, Eisenia fetida, qui sont rouges tigres et qui apprécient d’autant plus la matière organique en décomposition
  • Les vers de  Californie, Eisenia foetidia andrei, qui sont rouges vifs et qui préfèrent la matière fraiche

Seul un chargeur est réellement nécessaire pour le lombricompostage mais certaines exploitations peuvent aussi utiliser un broyeur, des tunnels…

 

Figure : Eisenia foetidia (gauche) et Eisenia andrei (droite) (source : http://www.vermicomposters.com)

Technique du lombricompostage

Il faut bénéficier d’un produit homogène et suffisamment aéré, avec un taux d’humidité suffisant. Il est à savoir que le taux d’humidité optimal est situé entre 60 et 70%. Le lombricompostage se pratique ensuite comme du compostage en andain mais sans retournement. Il faut alimenter les andains en surface (cas de la migration verticale) ou sur le côté (cas de la migration horizontale) assez régulièrement afin de nourrir en matière organique fraiche les vers. Enfin, il faut couper les andains afin de séparer lombricompost d’une part, et verts d’autres parts pour un nouvel « ensemencement ». Le compostage est idéal d’avril à octobre, il peut cependant se faire en été à condition que le fumier soit arrosé souvent mais sera ralenti à la saison froide, le métabolisme des vers étant lui-même ralenti dans ces conditions.

  • exemple d’investissement pour 500 T en temps et en argent

Le coût d’une installation de lombricompostage est très variable en fonction de la méthode utilisée (migration verticale ou horizontale), du matériel possédé (chargeur, fumière..) et du fournisseur. Pour 500 T, on peut estimer entre 1000 à 5000 euros l’investissement juste pour l’approvisionnement en vers.

L’investissement matériel peut être conséquent, mais seul un chargeur (ou équivalent) est nécessaire et  certains centres équestres en sont déjà équipés pour un autre usage.

Type de Matériel Prix (ordre de grandeur) Utilité
Tracteur à godet – Chargeur – Télescopique 10 000 € à 100 000 € Mettre en tas, peut servir à andainer aussi
FACULTATIF Fumière 7 000 € Stocker le fumier si pas de stockage au champ possible
Broyeur 3 000 € Broyer si fumier trop pailleux
Système d’irrigation 15 000 € Humidifier le fumier si trop sec
Tunnel 70 000 € Protéger des intempéries
Embouteilleuse Étiqueteuse 10 000 € Ensachage et commercialisation

La lombriculture présente aussi l’avantage de ne solliciter que peu de temps aux exploitants. Ceux qui l’ont testée estiment à 2h tous les deux mois le temps total passé à gérer le fumier.

Produit initial, intermédiaire et produit final

tas de fumier initial

fumier en voiede compostage

lombricompost

En termes de produit initial, les fumiers pailleux et copeaux peuvent être tous deux lombricompostés. Le copeau présente l’avantage d’être plus absorbant et de retenir ainsi mieux l’humidité que la paille, mais il a l’inconvénient d’être plus long à composter. En tous les cas, le fumier initial ne doit pas être trop compact (pressé par le tractopelle dans la benne) ni trop sec.

Figure : Valeurs agronomiques du lombricompost de fumier de cheval (valeurs en g/kg) sur deux sites de PACA

Le lombricompost de fumier de cheval est un produit très demandé en agronomie surtout chez les particuliers. Les données sont relativement rares et fluctuent beaucoup selon les sources mais il s’agit globalement d’un bon amendement. Le rapport C/N est de l’ordre de 12, ce qui témoigne d’un produit relativement équilibré. les prix de vente observé fluctuent entre 150€ et 1000 €/T selon la qualité de la finition,les quantité et le mode de conditionnement (le vrac étant le moins cher).

 

CONTACTS de vendeur de vers en PACA (liste non exhaustive merci de nous contacter si vous souhaitez y apparaître)

M. Gérard  CHAUBEAU, SARL Chaubs, g.chaubeau@chaubs.eu , 0603310554 – Velleron (84)

M. Vincent DESBOIS, Ferme lombricole de Cabriès (13), 06 17 33 20 33

M. Jean-Luc PIERSON, BIOVARE, biovare@orange.fr , 0781122728 les Pennes-Mirabeau (13)

M. Thomas FIASCHI, BIO TOP , thomasfiaschi@yahoo.fr, 06 32 58 30 69 – Limans (04)

Jérome Damiens
Chargé de mission développement de la filière équineFormé au logiciel DIALECTE et à DIA’TERRE en 2011 afin de mieux comprendre les enjeux énergétiques et de diagnostiquer des fermes et réaliser des plans d’actions dans le cadre du programme AGIR+, il est en outre agréé diagnostiqueur par la DDT des Alpes-Maritimes et est habilité à la réalisation de Diagnostics Plan de Performance Energétique en 2012. Il peut apporter à l’IRAEE ses connaissances sur les spécificités de la filière équine.
Téléphone : Email : Site web :