logo

Une démarche Clim Agri ® en cours de finalisation sur le territoire de la CoVe…

La Communauté d’agglomération Ventoux Comtat s’est engagée dans une démarche Clim Agri®  dans le cadre de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET). La mission a été confiée par la CoVe à la Chambre d’Agriculture de Vaucluse et à Bio de Provence Alpes Côte d’Azur.

  • Le PCAET : des objectifs ambitieux d’atténuation, d’adaptation et d’autonomie énergétique…

La stratégie retenue par la CoVe dans son PCAET va au-delà des objectifs fixés par le SRADETT avec un scénario territoire à énergie positive s’appuyant sur le scénario négawatt. Il est conforme à la Stratégie Nationale Bas Carbone et vise à faire croiser les courbes de consommations d’énergie finale et de production d’énergie renouvelable à l’horizon 2050.

Chaque secteur d’activité doit apporter sa contribution à l’effort général à faire pour atteindre cet objectif ambitieux.

Pour ce qui est de l’agriculture, les objectifs fixés par le PCAET à l’horizon 2050 sont les suivants :

  • consommations d’énergie -18%;
  • émissions de gaz à effet de serre de -42%.

 

  • Clim Agri®, un diagnostic et une démarche concertée avec les acteurs agricoles…

Clim Agri® est un outil et une démarche de diagnostic énergie gaz à effet de serre  de l’agriculture diffusé par l’ADEME.

Il s’agit par  l’utilisation de l’outil Clim Agri® de préciser/affiner  le diagnostic sectoriel des consommations d’énergies et des émissions de gaz à effet de serre réalisé dans le PCAET et de mettre en place un plan d’action concerté lors de travail en atelier avec les filières agricoles.

Les grandes étapes du travail réalisé sur la cove :

  • 06 novembre 2020 : comité de pilotage de lancement de la démarche,
  • Novembre à avril 2021 : réalisation du diagnostic énergie gaz à effet de serre avec une déclinaison pour les trois principales filières, arboriculture, viticulture et maraîchage.
  • Avril à juillet 2021 : animation d’ateliers par filières,
  • Novembre 2021, à venir : comité de pilotage final, validation du plan d’action

 

  • L’agriculture du territoire, quelques chiffres et enjeux identifiés sur les 3 principales filières…

La CoVe c’est  25 communes, 14000 hectares de SAU[1].

La vigne de cuve domine nettement le paysage agricole, avec 9 015 ha, soit 63% de la SAU totale avec les Côtes du Rhône, les Côtes du Rhône Village, le Ventoux et les crus de Vacqueyras, Beaumes-de-Venise, Muscat de Beaumes-de-Venise et Gigondas.

Le raisin de table dont le Muscat du Ventoux reconnu AOC en 1997  occupe 1191 hectares soit 8.3% de la SAU. Cette culture est donc très représentée sur la plupart des communes avec une prépondérance sur Mazan, Carpentras et Aubignan. 9.15% de surfaces sont cultivées en agriculture biologique.

On notera pour finir, une forte activité de pépinières viticoles sur les communes de Sarrians, Caromb, Aubignan et Beaumes-de-Venise.

Avec 1263 hectares de SAU, l’arboriculture représente la deuxième filière la plus représentée sur le territoire.

Près de la moitié des surfaces sont cultivées en cerisiers de bouche. Cette production, qualitative, a été récompensée par une IGP le 11 juin 2021 : « cerise des coteaux du Ventoux ».

L’olive et l’abricot sont également bien représentés sur le territoire avec respectivement 288 et 116 hectares. La production en fruits à noyaux, cerise et abricot est localisée sur les contreforts des monts de Vaucluse et du Ventoux avec une prépondérance sur les communes de Mazan, Malaucène, Caromb et Venasque. On compte également quelques producteurs non spécialisés en prunes et en pêche sur Malaucène.

La production légumière et maraîchère est relativement localisée et se concentre autour de Carpentras, sur les quatre communes de Sarrians, Carpentras, Aubignan, Mazan et Loriol-du-Comtat.

Les deux tiers des surfaces des cultures légumières et maraîchères sont occupées par des cultures de plein-champs : asperges, carotte, melon, oignon, navets.

Les productions sous abris bas ou hauts, dont les tunnels hors gel basse température, sont représentés d’abord de la culture de fraises (45 hectares en développement) mais aussi par des productions maraîchères diversifiées telles que concombre, courgette, melon, poivron, radis, laitue, mâche.

Le maraîchage en serre est également présent avec des serres multi chapelles basses températures et des serres cogénération pour la production de fraises et de tomates hors sol.

  • Des scénarii et un plan d’action restant à hiérarchiser et à finaliser…

Sur la base des éléments acquis au cours des ateliers filières, des scenarii vont être élaborés (tendanciel et projet) afin d’évaluer l’impact des différentes actions proposées au regard des objectifs fixés par le plan Climat.  Un plan d’action hiérarchisé sera ensuite proposé aux acteurs du territoire en fin d’année 2021

Contacts :

Geneviève BOISSIN  genevieve.boissin@lacove.fr>

Gérard GAZEAU : gerard.gazeau@vaucluse.chambagri.fr

Elsa PALMIERI DA SILVA SIQUEIRA : elsa.palmieri@bio-provence.org

[1] Données agreste rga 2020 réactualisés saa 2019 et dires d’experts

 

Leave a Reply

*